« Chrysalide » est le début d’une série de 4 séances photos étalées sur plusieurs mois dont Pauline est la première.

L’idée générale est  d’associer l’adolescence, cette période transitoire à la mythologie, et plus précisément aux nymphes. Chaque jeune fille représente une nymphe dans son environnement évidemment (donc ici près de l’eau), dans un stylisme intemporel.

J’ai choisi les nymphes car elles sont  représentées comme de très jeunes femmes, à la fois tourmentées, sans attaches, envoûtantes et bienfaisantes. J’ai choisi aussi cela car la nature est mon lieu de prédilection.

La nature évoque aussi les sentiments que l’on peut ressentir à l’adolescence: la quiétude, la colère, le doute…comme nous la nature est changeante, elle varie, se métamorphose…

elle est un lieu de transition où il n’y a plus de contexte ni d’époque, la jeune fille fait partie d’un temps suspendu.

La chrysalide (dont l’autre mot pour la désigner est « nymphe ») est évoquée par l’utilisation du voile dont elle se défait.

Je voudrais absolument, comme pour Pauline, des jeunes filles qui n’ont jamais posées et qui n’ont pas plus de 17 ans.

Si j’ai une modèle  déjà prévue pour 2011, je cherche encore la prochaine qui devra poser pour décembre ou janvier, représentant la prochaine nymphe qu’est Eurydice..

Je m’excuse si je n’écris pas bien, j’avoue que dans ma tête tout est clair mais ca parait peut être très décousu en lisant 🙂

Merci à Pauline de s’être proposée et de m’avoir fait confiance, et à Alizée pour le sublime maquillage et la coiffure (et Adrien le fabuleux assistant !)

On a eu de la chance d’avoir décalé le shooting (qui était prévu pour début octobre) car on a eu un temps parfait  (et ça se voit de toute façon)